Les hypothèques augmentent à nouveau mais le logement stagne | Le logement – Fissure maison

La crise qui a commencé en juin dernier à la suite de la nouvelle loi sur le crédit immobilier a été définitivement surmontée trois mois plus tard, mais cette amélioration dans l'octroi d'hypothèques n'a pas été un choc pour un marché immobilier en basse heure. Selon les données du Centre d'information statistique sur les notaires, les emprunts pour acheter un logement ont augmenté de 10,2% en septembre dernier en Espagne par rapport au même mois en 2018. Les chiffres absolus s'élevaient à 21 055 nouveaux prêts hypothécaires destinés à l'acquisition d'un bien immobilier. résidentiel

Cette augmentation confirme la tendance positive déjà observée en août après le basculement des deux mois précédents, avec des chutes de l’ordre de 20%, imputables principalement à la nouvelle norme. Lors de son entrée en vigueur le 16 juin, la procédure de communication télématique entre banques et notaires n'était pas du tout prête, ce qui a provoqué un blocage et entraîné une baisse des opérations. Cela a évidemment aussi eu une incidence sur le nombre de ventes de maisons qui ont été signées devant un notaire.

Et cette dernière partie est précisément celle qui n’a pas été retrouvée dans les statistiques publiées ce jeudi. Les 42 538 maisons achetées au cours du neuvième mois de l'année correspondent presque au chiffre de l'année précédente (42 540), ce qui traduit une évolution de 0,0%. Bien que cette croissance zéro au moins se termine quatre mois de suite en taux négatifs, après un léger repli en juin, un effondrement (dû à l'effet combiné de la nouvelle loi sur les hypothèques) en juin et juillet; et une baisse de 3,4% en août.

Si les hypothèques sur le logement augmentent, mais pas les opérations d'achat et de vente, la conclusion logique est que beaucoup moins d'appartements et de maisons ont été achetés en espèces. En d'autres termes, l'activité d'investissement dans la brique, comme d'autres statistiques le montrent, se contracte et ralentit ainsi la progression globale du marché. Ainsi, 49,5% des maisons achetées ont été réalisées au moyen de prêts, alors qu’un an plus tôt, elles ne représentaient qu’un pourcentage de 45%.

En outre, les statistiques montrent que le montant moyen des prêts demandés pour le logement était de 136 981 euros, soit 4,7% par rapport à septembre 2018. Cette baisse est compatible avec une légère baisse du nombre de logements: le prix par demi-carré a diminué de 1% en glissement annuel jusqu'à 1 444 euros par mètre carré. Si les statistiques sont ventilées par typologie, les planchers ont en fait légèrement augmenté (0,8%), tandis que le nombre d'unités unifamiliales a diminué de 3,4%.

Expertiser les imperfections de son logementnFissures droites ou crevasses verticales. Fissures superficielles ou fissures traversantes. Fissures profondes ou micro imperfections. Fissures apparentes sur les murs intérieurs et la devanture extérieure de votre maison. Fissures discrètes sous la tapisserie. Fissures sur un mur en pierre, une dalle en ciment, une poutre en béton armé… L’analyse de imperfections recoupe plusieurs facteurs. L’expert en fissures les connait et en tient compte. Pensez-y ! Consultez-nous, aujourd’hui ! nn nnComprendre l’origine et l’évolution probable des fissuresnLorsqu’ils constatent des fissures sur leur bien immobilier, les propriétaires ont souvent le réflexe de demander conseil à leurs proches. Un pari risqué car peu sont de véritables professionnels ! Seul l’expert en crevasses peut vous dire avec certitude si les imperfections sont liées à un mouvement du bâtiment, à une construction ou démolition d’un lieu de vie proche, à un dégât des eaux ayant endommagé la structure… En analysant la progression probable des crevasses, l’expert peut aussi vous donner un coup de main à trouver le traitement le mieux approprié, surtout pour identifier le plus vite possible les éventuelles menaces, pour l’intégrité du bâtiment et/ou la sécurité de les personnes vivant sous votre toit et pour réduire les travaux confortatifs. nn nnSécuriser son soucis de fissuresnL’analyse des imperfections doit toujours être un préalable à leur traitement. Et c’est mieux si elle est faite par un expert en fissures qui n’est pas juge et partie, c’est à dire qui ne vend pas de solutions réparatrices ( exemple : installation de pieux d’acier, travaux de sous œuvre, réparation de béton et imperméabilisation… ). Nos experts sont de véritables professionnels des imperfections. Leur l’étude et leurs préconisations sont effectuées en toute indépendance.

Laisser un commentaire