Un engagement envers l'excellence: souvenir du fondateur de Mainmark, Philip Mack – Expertise avis avant achat

Un engagement envers l'excellence: souvenir du fondateur de Mainmark, Philip Mack

Le 9 avril 2019, le personnel de Mainmark a fait ses adieux au fondateur et président de notre société, Philip Mack.

Philip a initialement créé le groupe Mainmark en 1983, bâtissant l'entreprise à partir de zéro. Le nom vient d’un mot aborigène «manymak» qui se traduit par «bon» ou «excellent», mot qui a fortement résonné chez Philip et qui reflétait son éthique de travail.

«Nous avons commencé avec le nom. À partir de là, j’aimerais penser que j’ai favorisé une culture de l’excellence en donnant le bon exemple, même si trop souvent j’ai été condamné au stigmate du perfectionnisme, ce qui est considéré par beaucoup comme irréalisable », a-t-il déclaré.

L’esprit de Philip a permis à Mainmark d’être un succès, fondé sur le travail acharné et la détermination. En 1989, après le séisme catastrophique qui a affecté Newcastle, Mainmark s’est rapidement imposé comme un chef de file de l’industrie locale dans le domaine de la réparation et de la remise en état des tremblements de terre, en mettant l’accent sur le renforcement de la pierre dans les bâtiments patrimoniaux et les églises.

Russell Deller, qui a rejoint Philip en tant que membre de l'équipe Mainmark au début et qu'il continue à ce jour, a déclaré: «Philip pensait souvent à ce que nous avions commencé lors de la réparation du tremblement de terre à Newcastle, rappelant avec tendresse les défis et la façon dont nous inventions et innovant. "

«Il considérait le succès comme un sous-produit de faire quelque chose du mieux possible et de chercher véritablement à résoudre un problème pour quelqu'un d'autre. Il a toujours demandé: «Y a-t-il autre chose que nous puissions faire?» Avant de quitter la maison d'une personne, ce qui nous oblige souvent à installer des bacs à roulettes! »

Lorsque les travaux à Newcastle ont pris fin, l'entreprise s'est aventurée dans un nouveau territoire. L’un des premiers projets de la société a consisté à renforcer les arcs de briques emblématiques de la façade du Paddy’s Markets à Sydney en utilisant des techniques de scellement spécialisées, tout en soulevant et en nivelant le sol à l’aide de scellement au ciment. Le projet s'est révélé être un catalyseur pour l'avenir de Mainmark.

Pendant une période calme pour l’entreprise, Philip a effectué des recherches sur les innovations mondiales en matière d’ingénierie des sols. Une image de l'injection de résine Uretek en provenance du Royaume-Uni a touché une corde sensible, ce qui a amené Philip à concevoir et à construire le premier appareil de forage Uretek adapté aux conditions australiennes. Philip a progressivement ajouté une plate-forme par an au cours des cinq prochaines années.

À ses débuts, Philip n'était pas seulement le propriétaire de l'entreprise, mais également un vendeur, un superviseur, un comptable et même une dame de thé. Au fur et à mesure que l'organisation grandissait, il a maintenu une approche pratique, consistant notamment à voyager d'Australie pour superviser le premier projet au Japon, puis à effectuer le pompage à la main de l'ensemble du travail lorsque la pompe est tombée en panne.

Lorsque la crise financière mondiale est survenue en 2008, Philip a été obligé de réévaluer l'activité commerciale japonaise qui en était encore à ses balbutiements. Malgré les difficultés économiques, il a progressé, ne voulant laisser personne tomber. C’est la bonne décision et, grâce à la combinaison d’un produit solide et de personnes compétentes, la détermination de Philip a porté ses fruits.

Sous la direction et l’engagement de Philip, Mainmark a continué de se diversifier et de se développer à l’échelle mondiale, passant de deux à plus de 300 employés répartis dans 15 bureaux répartis dans le monde entier, dont huit bureaux, sept plates-formes et 70 personnes au Japon.

Au fil des ans, Philip a instauré une solide éthique du travail et une culture de confiance et de loyauté chez ses collaborateurs. C'était simplement un reflet de qui il était et de ce qu'il croyait.

L’engagement de Philip en faveur de l’excellence et des valeurs familiales n’a jamais changé et c’est ces qualités qui ont motivé la croissance de Mainmark. Il croyait qu'il fallait d'abord bien faire le travail, avec une planification minutieuse pour s'assurer que la structure était bien comprise et assainie. Cette même philosophie se poursuit aujourd'hui.

Philippe appréciait avant tout les gens. Il était extrêmement fier de ses trois fils, Robert, David et Ian, et de sa femme Meaw.

Son fils David était tout aussi fier de son père et a déclaré: «Philip a emmené Mainmark du salon de notre maison à un bureau sale au-dessus d’un nettoyeur à sec, à une entreprise mondiale employant des centaines de personnes. Il a vu Mainmark comme un prolongement de sa famille. En vérité, je n’ai jamais vraiment pensé qu’il prendrait sa retraite. Constructeur de métier, il ne s’arrêterait jamais tant que le travail ne serait pas terminé. ”

En dehors du travail, le succès de Philip consistait à aider les autres et à profiter de la compagnie des personnes qui l’entouraient. Il était aventureux et extrêmement bien voyagé, complétant la piste de Kokoda avec son fils Ian, atteignant le pôle Sud, approchant à moins de 10 degrés du pôle nord et explorant un peu partout entre les deux. Il aimait rire et se faisait des amis partout où il allait. En règle générale, ces amis sont également devenus des partenaires commerciaux et des collègues.

Philip a gardé un œil vigilant sur les projets clés, en particulier la restauration de la galerie d'art de Christchurch. La galerie d'art a subi des dommages importants à ses fondations lors des tremblements de terre de 2010 et 2011, provoquant la chute du bâtiment de 33 000 tonnes.

Mainmark a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe technique du projet de réhabilitation pour ré-appuyer et re-niveler les fondations de 6 500 mètres carrés en seulement 52 jours. Philip était extrêmement fier du résultat, pour lequel Mainmark a reçu le prix du projet international de l'année aux Ground Engineering Awards de 2016.

Le meilleur moyen de comprendre le véritable lien qui unissait Philip Mack à la société qu’il a construite est peut-être à travers ses propres mots: «J’ai aimé chaque moment passé chez Mainmark et j’ai été incroyablement chanceux de trouver ma place. Plus encore, trouver des gens du même âge pour partager l'expérience avec moi.

Au nom de la famille Mack, y compris de l’épouse de Philip, Meaw Mack, et de l’ensemble du personnel de Mainmark, nous avons hâte de rendre hommage à ce formidable héritage et de le faire fructifier.


Par Paul Hickman

Paul Hickman est le chef de la direction de Mainmark. Il a rejoint l’entreprise en 2005 et possède plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de la construction. Dans ses temps libres, il est un passionné de voiture, un mélomane et un partisan des initiatives concernant les femmes et les droits de l’homme.

Champignons, traces de moisissures. Les infiltrations et l’humidité abusive sont de sérieux ennemis pour votre habitation ( surtout poutres et structures bois ) mais surtout pour vos poumons et vos bronches. Et que dire des imperfections qui s’étendent le long de vos sols, façades et plafonds ! nnEn identifiant les causes de vos problèmes, vous pouvez consacrer leur évolution. Notre expertise technique vous permet, ainsi, de contrôler que l’intégrité du bâtiment et/ou la sécurité des personnes ne sont pas menacées, stopper des désordres évolutifs, prévenir des dégâts ou sinistres majeurs et coûteux. nn

Laisser un commentaire